Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 17:02

 

L'EUROPE ? UNE UTOPIE QUI SE MEURT !

 

L'Europe et l'Euro ont ruiné le peuple ! Pas le grand capital ! Basique mais tellement vrai : sincèrement, QUI avant la mise en place de l'Euro aurait payé une baguette de pain 6.55 francs ? Rappelons aux incrédules qu'à cette époque, la baguette ne coûtait que 0.50 franc soit 12 fois moins qu'aujourd'hui, le restaurant 1 franc (6 fois moins) !...

 

Présentée autrefois comme devant être la panacée qui devait résoudre tous les problèmes de notre quotidien, il faut bien le constater, l'Europe que nous connaissons aujourd'hui est un échec cuisant !

Le bilan : Jusqu'à présent, les députés Français qui ont "siègé" au Parlement Européen étaient majoritairement issus du PS et de l'UMP, deux partis politiques qui ont pour le moins habilement ridiculisé et éliminé petit à petit, les opposants dans leur propre parti (si, si çà a existé) ! 

Le point d'orgue  de cette manipulation ? SARKOSY et la trahison du vote des Français ! Rappelez - vous, c'était le bien triste Traité de Lisbonne, qui a vu un Président de la République Française renier le vôte de son peuple ! Pire, aucun élu (à gauche ou à droite) de l'époque n'a pipé mot.... Silence radio dans les médias ! Circulez, il n'y a rien à voir....

 

Bolkestein ou la longue histoire d'une directive folle

 

Il faut dire que l'Europe a son épouvantail : la directive Services dite aussi directive Bolkestein (du nom du commissaire européen Frits Bolkestein). Adoptée en 1996, revue et corrigée en 2006 et encore à l'ordre du jour de la dernière session extraordinaire du Parlement européen mi-avril pour un énième lifting, elle est devenue un symbole de la difficulté à accorder les violons européens.

En France, mais aussi en Suède, celle qui a été surnommée la « directive Frankenstein » a engendré la fameuse polémique du « plombier polonais » , expression qui stigmatisait les travailleurs venus des pays de l'Est employés à des conditions sociales et salariales inférieures : celles du pays d'origine, et non pas celles du pays où ils travaillent, augmentant grandement le risque de dumping social. En plein processus d'élargissement à l'Est, la directive a servi de formidable levier politique aux souverainistes français et beaucoup pesé dans le NON français au traité européen en 2005.

L'an dernier, en 2013, ce serpent de mer, rebaptisé « Directive sur les travailleurs détachés », a refait surface sous les coups de boutoir de Marine Le Pen qui (et ELLE seule) en a dénoncé les effets catastrophiques sur l'emploi.

 

L'EUROPE ? WHAT IS THIS ?

 

Le Parlement européen, actuellement composé de 766 membres, sera composé de 751 députés à l'issue du scrutin de 2014.

Curieusement, les sièges sont attribués par les traités sur la base de la proportionnalité dégressive : ceux dont la population est plus importante possèdent davantage de sièges que les pays dont la taille est plus modeste, mais ces derniers ont plus de sièges que ne le permettrait la stricte application de la proportionnalité. Le lecteur notera que les sièges ne sont pas attribués en fonction des apports financiers des pays fondateurs (France et Allemagne) ... Aprés tout si nombre de pays sont sortis du Moyen Age c'est quand même  un peu beaucoup grâce aux impôts payés par les Français et les Allemands !... 

De nos jours, le seuil minimum est de 6 députés par État membre, et aucun ne se voit attribuer plus de 96 sièges. Ainsi l'Allemagne, pays le plus peuplé, en élit 96, la France arrive juste derrière avec 74 députés européens, et juste devant l'Italie et le Royaume-Uni (!!!) qui en élisent 73 chacun. Le Luxembourg, l'Estonie et Chypre et Malte envoient pour leur part 6 députés.

A Strasbourg, socialistes et UMP français ont approuvé il y a peu la énième mouture de la Directive BOLKENSTEIN, censée corriger définitivement les abus en tout genre.

 

EUROPE ? QUI FAIT QUOI ?


Rappelons qu’un député européen touche 6 200 euros net mensuel, ainsi que 304 euros par jour de présence, 4 300 euros par mois de frais forfaitaires, divers avantages ( carte de réduction sur le Thalys, etc.) et 22 000 euros pour les rémunérations de leurs assistants. Ne parlons pas des avantages royaux liés à la fonction.... Vu au moins sous cet angle, un tel salaire (20 fois le SMIC) mérite il est vrai, un minimum de sérieux !

La Commission dépose son « projet de loi ». Puis le Parlement désigne un rapporteur principal qui s'entoure de plusieurs « shadows rapporteurs » issus des différents groupes politiques pour produire un rapport, amendé par une commission d'une cinquantaine d'eurodéputés, puis modifié en session plénière. Une fois voté, il est soumis au Conseil des Etats qui en fait une seconde lecture. En cas de désaccord, le Conseil peut encore renvoyer le texte devant le rapporteur et le ministre du pays dirigeant l'UE. Il restera à retranscrire la directive dans les lois nationales, ce dont se chargent les Parlements nationaux. Un marathon qui n'aide pas à la légitimité des décisions européennes.

 

LES DEPUTES FRANCAIS ? ABSENTS !

 

Force est de constater que les jours de vôtes et à plus fortes raisons lors des débats, les intérêts de la France n'ont  JAMAIS été défendus par l'UMPS, et ce depuis que l'Europe existe !

Dans les faits, la France est en queue de classement des nations les plus présentes les jours de vote: 21e rang.

Loin trés loin derrière les Allemands qui se placent 8eme.

 

LE COMBLE : Un fantoche de plus aux commandes !

 

Harlem Désir, est nommé le secrétaire d'État chargé des Affaires européennes dans le gouvernement de Manuel Valls ...

Il faut savoir que sur 74 députés français élus ou censés représenter la France,  Harlem DESIR est le 73ème, c'est à dire l'avant dernier du classement des députés présents aux cessions de travail et/ou de vôte !

Autant dire que même à plus de 20 000 euros par mois, il n'est jamais venu bosser ! Rien à cirer de l'Europe ? ... C'est ben vrai, mon bon monsieur ...

Le nouveau secrétaire d'État chargé des Affaires européennes, Harlem Désir, ne serait pas encore le bienvenu partout. Notamment à l'Elysée. Le 14 mai dernier, le ministre des Affaires étrangères allemand, Franck-Walter Steinmeier était l'invité du conseil des ministres. Une réunion préparatoire se tenait juste avant...

Selon le Canard Enchaîné, un huissier aurait expliqué au secrétaire d'État chargé des Affaires européennes que sa présence n'était pas souhaitée lors d'une réunion entre François Hollande et le ministre allemand des Affaires étrangères. Le ministère a démenti  l'information !...

 

 

AUX ELECTIONS EUROPEENNES

VOUS ALLEZ VOTER POUR L'UMPS ?

 

BRAVO !

 

C'EST LE MEILLEUR MOYEN

DE PASSER POUR UN C... !

 

K.O !

A dimanche !

Article VALEURS ACTUELLES ...

Partager cet article

Repost 0
Published by EOLE, vizir, J de Molay - dans actualité
commenter cet article

commentaires