Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 04:50

 

entressen general 1 001

,

Qualifié par les auteurs anciens de véritable oasis de verdure en pleine Crau désertique, de nos jours hélas, le village a bien changé !... Nous fêterons (?) cette année, un siècle (!!!) de décharge...

 

1912 - 2012

 

Un bien triste anniversaire, il est vrai ! ... La décharge d'Entressen, considérée comme la poubelle la plus vaste d'Europe fut ouverte en 1912 entre Saint-Martin-de-Crau, Miramas - gare et le village d'Entressen.

Le site qui à l'origine se trouvait sur la commune d'Arles est devenu un monstrueux tas d'ordures d'au minimum 60 000 000 de mètres - cubes (calcul basé sur une épaisseur de 40 m et une superficie de 150 ha, mais plus sûrement supérieure à  120 000 000  mètres - cubes), aurait dû fermer ses portes le 1er juillet 2002 comme le prévoyait la loi de 1992 (soit 80 ans aprés sa création), et qui donnait dix ans aux collectivités locales pour se mettre en conformité avec les directives européennes.

 

UNE POLITIQUE SOCIALISTE 

 

En fait, quand on parle de la décharge d'Entressen, on devrait parler de la décharge d'Arles tant il est vrai qu'à l'époque, le lieu était bel et bien sur la commune d'Arles ... A preuve cette carte de 1906 :

 

limites-arles-001.jpg

 

D'habiles politiciens, ont détourné le nom en décharge de Saint Martin de Crau, mais... Saint-Martin-de-Crau est une commune récente, créée par distraction de la commune d'Arles en mars 1925, à l'instigation de César Bernaudon, riche propriétaire terrien du lieu, qui en fut le premier maire à partir de mai 1925, suite à la première élection municipale du village.

Ceci étant dit, Bernaudon n'a pas "hérité du petit" par hasard... Il connaissait certainement le dossier, vu qu'il fut maire d'Arles à deux reprises : de 1888 à 1894 et de 1894 à 1900 ... 

La décharge d'Entressen a donc été autorisée en 1912 par Jean Granaud, le propriétaire du mas d'Agon en Camargue, maire d'Arles socialiste de 1908 à 1919... Le maire de Marseille qui a "inauguré" cette décharge est Bernard Cadenat (1853-1930), également du groupe Socialiste des BDR...

Comme quoi, par le biais du Parti Socialiste des BDR, l'affaire des "Gadoues - GUERINI" remonte loin dans le temps...

 

Le début de l'histoire de la décharge d'Entressen est ainsi évoqué : le dépot est situé au mas des Poulagères,  et forme une avenue de part et d'autre de la voie ferrée.... La décharge de Marseille n'était donc pas à son emplacement actuel, mais à environ  1 km à l'ouest, en direction d'Arles...

D'où la première question qui se pose à l'historien : Pourquoi ce lieu ?..

 

Il semble que l'endroit ait été choisi car correspondant à une des multiples "cuves" géologiques de la plaine de la Crau; le mas des Poulagères avait de plus, sur son territoire, une faille géologique profonde d'une dizaine de mètres ... D'où l'idée de combler ce réceptacle naturel...

"L'oasis d'Entressen", avait aussi la particularité d'être un rendez - vous de chasse de plusieurs personnalités marseillaises, qui y avait une propriété; à tel point que le site était considéré comme étant un des quartiers de la cité phocéenne... 

En 1912, la décharge reçoit déjà tous les jours un train de gadoues, venu de Marseille . A l'époque, le but avoué n'est autre que de fournir à la Crau, de l'humus dont elle manque tant !

Plus grave, "L'emplacement de ce dépot a été choisi, spécifiquement entre les deux branches du canal des Alpilles (canaux de Langlade et Istres)" qui serviront aussi, d'aprés les concepteurs de l'époque, à évacuer les déchets ...

 

Depuis 2000, on y a entrepris des travaux de réhabilitation qui ont déjà permis de neutraliser l'essentiel (?) des nuisances de la décharge mais la récupération des gaz issus de la fermentation des déchets organiques durera de nombreuses années.   Il faut se donner bonne conscience, quelques dizaines d'hectares restent à traiter et à reverdir avant d'affecter la zone à une nouvelle vie : peut-être une ferme solaire ou des éoliennes car le mistral souffle fort ici, lui qui a longtemps dispersé, sur des kilomètres, les milliers de sacs plastiques d'Entressen.

 

   CARTE HYDROGRAPHIQUE LOCALE

 

Cependant, à l'heure actuelle, les informations sur la décharge et son environnement restent trés discrètes... Comme par exemple les mesures réalisées ou pas, sur l'impact de la prolifération de la flore microbienne de l'étang d'Entressen et de tous les ruisseaux qui en partent ...

De fait, certains médecins sont alarmistes... Les eaux poluées de la décharge se jetant dans les darses de Fos/mer sont aussi responsables de nouvelles infestations microbiennes de la mer... Certains micobes, virus , auraient mutés et de fait seraient devenus résistants aux traitements ...

 

 

"Quand j'ai mis le pied pour la première fois à Miramas dans la grandiose décharge de Marseille - la plus vaste de France - j'ai été frappé par la présence d'un camion entier de rascasses avariées qu'une nuée de goélands se disputaient à grands cris, et depuis, les poissons crus de la Méditerranée sont inséparables des collines lunaires de Miramas. C'est que le hasard et l'accident n'existent pas en ces matières, tout y est essentiel, les objets les plus hétéroclites ont ici un rendez-vous fatal décidé au moment de leur fabrication. Ce qu'il y a d'admirable dans les gadoues, c'est cette promotion généralisée qui fait de chaque débris l'emblème possible de la cité qui l'a enfanté."

Michel Tournier, Les Météores -1975

 

 

  NB : CAMARGUE - INSOLITE va publier la trés curieuse histoire d'Entressen...

Partager cet article

Repost 0

commentaires