Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 05:43

 

Pour plus de renseignements le webmaster du site vous invite à rejoindre la Société des Amis du Vieil Arles .



Réunion de Pénitents Blancs dans leur chapelle

 

Dans cet article, nous allons aborder l'étude des Pénitents du Midi, sociologie que l'on peut qualifier pour la France, de phénomène religieux en voie de disparition, bien que bon nombre de villes du Midi, s'efforcent de faire perdurer la mémoire et les traditions de leurs anciens  Pénitents.

Nous allons essayer d'inventorier l'ensemble des Confréries existantes et en ce sens, nous les invitons à travailler avec nous dans le but de compléter leurs dossiers...

HISTOIRE : 
Il est admis que PENITENTS vient du mot PAENITENS, participe présent du verbe latin PAENITERE (se repentir).
Comment les Pénitents, sont-ils apparus en tant que phénomène socologique ? Il semble que vers le XIIème siècle, l'autorité de l'Eglise de Rome, fut fortement discutée en Italie, en ce sens que bon nombre de fidèles souhaitaient un retour de l'Eglise vers ses origines primitives et surtout vers la pauvreté ...
Une association composée exclusivement d'artisans de la laine, voit le jour à MILAN en 1178... Ils prennent le nom d'HUMILIES, et sont tous des travailleurs laïcs et mariés, ayant choisi de pratiquer la pauvreté volontaire et de prêcher la Pénitence... Pour symboliser cette pauvreté, les Humiliés portaient des vêtements de gros drap gris, ressemblant quelque peu à la fameuse toile provençale, dite le Bourras. La plupart des Humiliés se réconcilièrent avec Rome et de fait furent reconnus par INNOCENT III en 1201.
Vers la fin du XIIIéme siècle un groupe social pratiquant une autre forme de Pénitence apparaît : les FLAGELLANTS... Ils se manifestaient en public en processions, allant de village en village en chantant des cantiques, torse nu et se flagellant jusqu'au sang. Ils sont en quelque sorte les ancêtres des Pompes Funèbres d'aujourd'hui, puisqu'ils s'étaient fixés le but d'ensevelir les morts... Activité payante et donc  non dénuée d'intérêt leur permettant de s'auto-financer et surtout d'acquérir une forme d'indépendance vis à vis des différents Pouvoirs ! De fait, en 1349, CLEMENT VI interdit les associations de Flagellants !...


 

Curieusement c'est au XIIème siècle qu'apparaissent les Ordres Monastiques Mendiants, prêchant  la Pauvreté des individus, mais aussi des Couvents... Le concile de TRENTE, permit entre autres aux Ordres Mendiants d'acquérir des revenus, tout en maintenant l'interdiction de faire des bénéfices écclésiastiques...



 

C'est aussi l'époque où apparaît SAINT FRANCOIS D'ASSISE, et ses premiers disciples qui, avant de se constituer en Ordre religieux proprement dit (1209-1210), vont se nommer les PENITENTS D'ASSISE.
Le discours des Pénitents de l'époque ainsi que celui du Tiers Ordre était dans la volonté d'un retour de l'Eglise Romaine vers la pauvreté et l'humilité... Bien entendu, chacun sait que ce ne sera pas le cas ! Si bien que devant le succés que remportent confréries et Tiers Ordre, le Vatican est obligé de réagir... Il le fera en 1264 en créant l'Archiconfrérie des Pénitents Blancs de Rome, sorte de porte ouverte aux chrétiens égarés ...
On peut constater que l'avènement du "Pénitentisme" ou du Tiers Ordre, marque dans l'histoire de la chrétienté, le début d'une situation schismatique... Qui va perdurer dans de nombreux pays, jusqu'à la démocratisation du monde associatif ; pour la France, la coupure se fera durant la Révolution vers 1791...
Bien entendu, la situation schismatique créée par l'avènement du Pénitentisme perdure... Le mouvement Pénitent reçoit des soutiens, et pas des moindres... Tel le plus important, celui de l'Ordre des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem, En 1308, cet Ordre devient immensément riche en héritant des biens de l'Ordre du Temple; cette richesse les rend "dangereux" aux yeux du Vatican et de fait, l'Ordre va changer son siège et partir de France à destination de l'île de Rhodes d'abord puis vers Malte en 1530...
Il semble qu'avant de quitter le royaume de France, bon nombre de chevaliers vont créer une multitude de confréries dans le sud de la France, à tel point que chaque localité possèdera la sienne... Quelle était leur véritable mission ? Prêcher la Bonne Parole, ou gérer les biens immobiliers de l'Ordre en l'absence de ses dirigeants... Mystère !
Quoiqu'il en soit, dés 1530, l'animosité du Vatican se fait sentir à l'encontre des confréries qui n'ont pas rejoint  l'Archiconfrérie des Pénitents Blancs de Rome...
Cette situation est perceptible en Provence, où le Procureur du Roi au Parlement, demande le 30 mai 1354, la suppression des Confréries "craignant qu'il se trama quelques trahisons contre l'Etat et l'Eglise, dans les assemblées de Pénitents"...

En 1539, le Trés catholique François Ier demanda aux Provençaux d'appliquer cette décision... Peine perdue... Il ne fut pas écouté ! De même pour Charles IX qui, "ayant pris ombrage des Pénitents", adressa en août 1561, au Lieutenant Général d'Aix-en-Provence, une lettre patente lui intimant l'ordre d'abolir toutes les confréries de Pénitents...
En 1584, le synode de Carpentras interdit aux prêtres de s'inscrire dans les Confréries, où ils se trouvent placés sous l'autorité d'un Recteur laïc. La même année, le comte de Tende, Grand Sénéchalde Provence ordonne :  "que les confréries de Pénitents ou de Battus, ne pourraient plus s'assembler à plus de...(illisible), sous peine d'amende ou de châtiment corporel"... 
En fait le Vatican, quelques furent les brutalités de ses méthodes, n'arrivera jamais à imposer ses volontés !  En 1702, la fureur de l'Eglise de Rome n'est toujours pas calmée et les Pénitents continuent à désobéir; à preuve cette exigence de l'archevêque d'Arles concernant les processions de Pénitents " de marcher le visage découvert et sans capuchon ". Le Pénitent qui n'adhère pas à l'Archiconfrérie des Pénitents Blancs de Rome, est bel et bien un ennemi de Rome ... invisible !...


 

CHARITE, FRATERNITE, EGALITE...


Trés tôt, les Pénitents se consacrèrent aux "Bonnes Oeuvres" orientées vers l'aide envers les membres de ces Confréries. Les bonnes oeuvres étaient financées par la Charité et les Aumones... Il se dit que cette forme de charité interne propre aux Pénitents, est à l'origine des MUTUELLES ACTUELLES.
L'idée de FRATERNITE tenait avant tout à l'aide apportée à un Frère Pénitent au moment de sa mort:
- Aide morale pour l'aider au passage dans l'Au-delà...
- Organisation des obsèques: les Pénitents s'obligeaient à porter en terre leur Confrère décédé... Plus tard, les Confréries se chargérent d'ensevelir, mais moyennant finances, les morts non Pénitents; et en ce sens, il se dit aussi, que les Pénitents sont à l'origine de nos POMPES FUNEBRES...


 

L'HABIT
 

Lors de leurs manifestations en public ou dans le cadre de leurs assemblées, les Pénitents, portaient un habit particulier, symbole d'EGALITE entre eux... Cette observation nous emmène à parler du symbolisme de leurs vêtements si particuliers !
Pourquoi les Pénitents portaient-ils un "sac" de couleur spécifique, muni d'une cagoule et attaché par un cordon à triple noeuds ? ...
La couleur de l'Habit variait suivant les Confréries et aucun signe vestimentaire ne permettait de distinguer un dignitaire d'un autre Frère...
La robe du Pénitent avait pour nom " le sac ", dont l'idée peut-être assimilée au linceul, symbole vestimentaire de la mort, du deuil et de la Pénitence. Le sac est donc une sorte de livrée de Pénitence, mais aussi une sorte de bouclier, vêtement qui protège... Lors des processions publiques ou des cérémonies, le sac, vêtement d'amples dimensions, permet de dissimuler les vêtements civils et donc les éventuelles marques de classes sociales qui s'y rattachent.
Le sac est complété d'une cagoule, ou Capirote
Un capirote est un chapeau pointu en forme de cône utilisé en Espagne, initialement par certains flagellants, aujourd'hui par les pénitents durant les processions de la Semaine sainte). ... Cette cagoule était globalement portée par toutes les Confréries du Moyen-Age, ce qui ne sera pas le cas par la suite... Officiellement, le Pénitent portait la cagoule en signe d'humilité et d'anonymat, mais l'expérience montrera que là aussi, ce n'était pas toujours le cas...


APRES LA REVOLUTION : LA RENAISSANCE DES PENITENTS

En avril et mai 1814, le Préfet des Bouches du Rhône donne un avis favorable ... "aux membres des anciennes confréries qui manifestent le désir de reconstituer leurs associations"... En ce sens, il s'oppose au point de vue  du sous-préfet de Tarascon, qui lui ne souhaite pas voir réapparaître cette forme de vie associative...
Au niveau national, l'Etat entérine  l'initiative du préfet des BDR le 15
décembre 1814; l'administrateur général des cultes promulgue en effet, un avis favorable à la reprise d'activité des confréries...


 


LE FELIBRIGE ET LES PENITENTS


Il existe un rapport plus ou moins flou, que nous n'avons pas encore dévellopé entre le Klux Klux Klan et le Félibige du début du XXème siècle ... Ce serait arrivé par le biais du capoulier Félix GRAS, beau - frère du trés catholique ROUMANILLE, trés célèbre en son temps à New York et en Angleterre d'où est né le Klan ...


Frédéric Mistral tout comme Albert ARNAVIELLE, avaient rejoint la trés royaliste Confrérie des Pénitents Blancs de Montpellier dont MISTRAL fut le Prieur honoraire de la en 1912....
A l'entrée de la chapelle des Pénitents Blancs de Montpellier, on trouvera une plaque laissé par le poête où on peut lire sur cette plaque “Raço latino en remebrença de toun destin sempre“ c'est à dire “ race latine, en souvenir de ton destin toujours en cours“. de même rue Foch on retrouvera une autre plaque laissé par Frédéric Mistral sur laquelle on pourra lire “ Aubouro-te, raço latino, souto la copo dou soulèu ! Lou rasin brun boui dins la tino. Lou vin Dièu gisclara lèu “ ce qui donne en français “ Relève toi, race latine; Sous la chape du soleil ! Le raisin brun bout dans la cuve. Et le vin de Dieu va jaillir“. (Souvenir d'un discours prononcé le 24 mai 1878 au Peyrou). 

MESSAGE

Notre association envisage de recréer un spectacle de défilé de pénitents qui se déroulera une fois par an, chaque année durant la nuit du Jeudi Saint dans les rues d'Arles, en prélude à la féria de Pâques ...

Nous cherchons des bénévoles ...

 

A suivre dans un prochain article ...


 


 



 


La Capirote ...

La Capirote ...

Penitents Blancs de Montpellier, entrée de la chapelle.

Penitents Blancs de Montpellier, entrée de la chapelle.

Partager cet article

Repost 0
Published by EOLE - dans actualité
commenter cet article

commentaires

voyance divine 30/05/2015 03:29

Un très bel article qui rappelle que les sciences ésotériques sont toujours d'actualités même des centaines d'années plus tard