Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 07:03

 

LE POINT AU JOUR LE JOUR...

 

 

  MARDI 24 SEPTEMBRE : Les odeurs d'égoût, c'est l'enfer ! Elles pénètrent dans toutes les maisons concernées (12) et les rendent invivables ... Toujours pas de passage du service d'Hygiène, au moins pour la dératisation...

 Aucune réaction à ce jour de la mairie et d'ACCM !

 

 

JEUDI 12 SEPTEMBRE : Maintenant c'est les RATS (les vrais...), qui sont attirés par les odeurs nauséabondes ambiantes... Un voisin en a tué un (aussi gros qu'un lapin) ... Ce jour signalement au bureau de l'hygiène sociale... Et réclamation de sachets raticides (c'est pas le jour pour en retirer, m'a - t - on dit, revenez mercredi prochain...)... Bonjour la convivialité ! En plus qu'on fait leur boulot, on vous envoie sur les roses (sans l'odeur de la fleur) ...

 

SEPTEMBRE 2013 : La mode du "rapièçage arlésien" a commencé; l'entreprise bouche les trous d'effondrement à la va - vite, comme d'habitude ... 

Les odeurs d'égout continuent : hier c'était encore intenable aussi bien dehors que dans les maisons...   A quand les réfections ?...

FIN AOÛT 2013 :   C'est vrai que depuis quelques jours les odeurs ont disparu... Pas les cambriolages, vu qu'ils ne sont pas tous partis au bled...

Notre gros problème maintenant c'est l'eau froide ! ... Enfin, l'eau du robinet distribuée par la SEA et sensée être potable...La semaine dernière un de nos voisins voulant se rafraîchir, est surpris par la température de l'eau de son robinet... Ancien instrumentiste, il est équipé d'une sonde thermique lui permettant de faire une mesure trés précise de l'eau de la ville :

 

conclusion de la mesure 

l'eau froide est à  29°7 !

 

La même température sera relevée dans toutes les habitations de la rue... D'où l'intervention de la SEA qui ne comprend pas, ou ne veut pas comprendre !

C'est pourtant simple à notre avis ... Le nouveau tuyau d'eau, n'a pas été enfoui assez profondément : il est donc sensible à la chaleur solaire...

Le remède apporté fut la purge de la canalisation ; opération à renouveler bien sûr durant deux heures, chaque fois que ce sera nécessaire... Comprendre pratiquement tous les jours... Et c'est autant d'eau de perdue...

 

La solution tout le monde la connait :

 il faut refaire les travaux !

 

D'autant que les premiers effondrements du sol apparaissent (photos à venir) sur les trottoirs ... La morale de l'histoire :

 

TRAVAUX A PETITS PRIX

RESULTATS RIKIKIS !

 

 


 

JEUDI 01 AOÛT 2013 : Les odeurs sont affreuses dans les maisons !  Plusieurs riverains ont appelé ACCM comme convenu... Ils ont eu l'impression de passer pour des casse - c....

C'est bien connu, en août tout sera fermé, donc pas d'intervention sérieuse à prévoir... De plus, nous sommes face à un chantier coûteux (10 reprises d'égouts sont à faire)... Le vôte d'un nouveau budget est donc incontournable...

Le collectif des riverains a décidé de saisir LE DEFENSEUR DES DROITS dans le but de faire nommer un ingénieur - expert par la DDASS, organisme totalement muet à ce jour, tout comme le service d'hygiène de la ville d'Arles.

 


 

NB : Pas de réactions des autorités locales... La DDASS de MARSEILLE est prévenue  ... Mais silence radio... 

NEWS "ECONNOMIE D'EAU ? " : Une importante fuite d'eau sur le réseau public est apparue depuis vendredi soir, et nous sommes mercredi ... Son origine semble "énigmatique" aux yeux des techniciens... D'où pas d'intervention ; en fait tout le monde semble se rejeter la faute...

INSOLITE : Il n'y avait qu'un tour de clé à donner... Ce mercredi aprés - midi, coupure de l'ancienne conduite (qui était donc toujours alimentée) ... La fuite est réparée ! 

Bilan de la négligence : A vos calculettes, un tuyau d'eau potable de diamètre 150mm, coule pendant 5 jours dans le sous - sol à trés forte pression... Combien de litres d'eau se sont - ils perdus ?...

SIMPLE OBSERVATION DES RIVERAINS : Même si le goudron de la rue a été soulevé en plusieurs endroits, d'aprés la SEA, le sous sol n'a pas été raviné... Donc aucune inquiétude à avoir, quant aux passages des camions dans la rue Delfo Novi...

ODEURS D'EGOUTS : A certains moments de la journée, en fin d'aprés-midi tout particulièrement, c'est insuportable !... Quand çà sent, appelez-nous, nous a conseillé ACCM ! Problème : en fin d'aprés - midi, les bureaux sont fermés...

       LE MYSTERE DES EGOUTS ... D'ARLES 

 

Alors même que sur ARLES, tout un chacun se prépare en cet été 2013, à affronter un trés fort épisode de chaleur, la Société des Eaux d'Arles en charge entre autres de la gestion du précieux liquide, est entrain de se distinguer... Celà se passe encore une fois sur le chantier de réfection des égouts et des canalisations d'eau potable de la rue Delfo Novi...

Commencé en novembre 2012, ce chantier piloté par ACCM perdure et ce malgré l'excellence et la sympathie des employés de l'entreprise MASONI d'Arles chargée des travaux ...

En cause ? Essentiellement des plans caducs, voire totalement faux, fournis par les services techniques de la ville d'Arles, aux différents intervenants ...

Conséquences : Le chantier perdure et pire, nul n'en voit la fin... Tout a commencé à la fin de l'année dernière, par la réfection du feader des égouts... Ce collecteur principal était signalé sur les plans, à gauche de la rue... Manque de bol, il était à droite; problème : on s'en est rendu compte qu'en fin de chantier, alors que tout avait été rebouché... D'où le retour début 2013,  à la case départ...

Ce n'est pas tout hélas... Si avant les travaux, les riverains n'avaient aucun problème d'égouts, les choses changèrent pour une dizaine d'abonnés de la rue et ce dés "la mise en service" de la nouvelle installation...

 

    EGOUTS : une odeur pestinentielle !

 

A certains moments, avec les fortes chaleurs de ce mois de juillet,  l'air est irrespirable et nombreuses sont les personnes qui sont incommodées (et le mot est minimaliste)...

Les riverains concernés ont signalé ces dysfonctionnements aux autorités en charge du chantier... D'où une visite tecnique, un jour et à un moment où ... Aucune odeur n'émanait !.. Moralité, les usagers en cause passèrent pour des affabulateurs, voire des casses - c....!

Un plombier intervint alors pour donner son avis quant à ces "odeurs de remontées d'égouts".... Le constat de ce professionnel fut sans appel : "... Le regard siphoïde, censé vous isoler du collecteur principal, ne joue pas son rôle de siphon - tampon; de fait votre installation d'égout est en communication constante avec les égouts de la ville" . Et de continuer : "Pour bien faire, il faut reprendre chaque installation" ...

 

LA DDASS DES BDR ALERTEE !

 

Notre signalement à la mairie et aux services d'hygiène de la ville d'Arles n'ayant pas abouti, les riverains s'appuyant sur le " Décret n°2002-120 du 30 janvier 2002 relatif aux caractéristiques du logement décent pris pour l'application de l'article 187 de la loi n° 2000-1208 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbains" et sur l'article exigeant " Des installations d'évacuation des eaux ménagères et des eaux-vannes empêchant le refoulement des odeurs et des effluents et munies de siphon "... ont signalé ce dysfonctionnement à la DDASS des BDR...

 

Là, où le bât blesse !

 

Le gros gros problème c'est qu'en début juillet, le chantier étant considéré comme  terminé, alors même qu'aucun essai n'avait été réalisé, pas même l'observation d'une période de latence permettant d'observer le comportement des nouvelles installations,  la rue Delfo Novi fut goudronnée...

Reprendre une dizaine d'installations défaillantes, signifierait ni plus ni moins, de réouvrir des fouilles souvent profondes de plus d'un mètre et traversant la rue !... Mais aussi, refaire le nouveau ruban de goudron ...

 

TOUT A UN COÛT...

 

Y compris l'incompétence... Or financièrement, les collectivités locales sont  en période de "vaches maigres" et l'entreprise adjudicataire des travaux, à cause essentiellement de l'incompétence des services publics, aurait déjà  mangé la grenouille...

Du coup, dans cette affaire pour le moins abracadabrante, tout le monde traîne les pieds pour recommencer les travaux et trés certainement que l'avenir olfactif des riverains s'annonce pire qu'hier... Et pour continuer sur la formule consacrée, bien moindre que demain...

Car demain c'est quoi ? L'actuelle municipalité pseudo populiste a décidé pour le quartier, un POS qui prévoit "l'entassement massif de nouveaux habitants"... Et dans ce cas de figure, il est bien évident que si les infrastructures (dont le réseau d'égouts) ne sont pas au rendez - vous, aïe, aïe !...

 

QUANT A LA CANICULE ET L'EAU POTABLE

 

  POLITIQUE (ce qu'on veut vous faire croire) :

Chaque été depuis la canicule d'août 2003, qui a fait 15.000 morts, un "plan canicule" est mis en place pour informer et protéger les personnes à risque et se préparer à la gestion d'une éventuelle nouvelle crise sanitaire. Il comporte quatre niveaux, de la "veille saisonnière", activée depuis le 1er juin, à la "mobilisation maximale" déclenchée dans des situations exceptionnelles (pénurie d'eau potable...)

La ministre déléguée aux Personnes âgées, Michèle Delaunay, a assuré vendredi que le dispositif d'alerte canicule avait "largement progressé" depuis 10 ans et est aujourd'hui "éprouvé".

Mais, a-t-elle tenu à rappeler, "il faut que chacun se sente un peu comptable du résultat s'il y a une canicule de plusieurs jours". Elle a invité les Français "à aller taper à la porte d'une personne âgée dont ils connaissent l'existence dans leur immeuble".

 

Dans une rue Delfo Novi trés vieillissante, il semble entre autres que les personnes âgées et/ou malades, ne soient pas considérées sur le même pied d'égalité que les autres...

A preuve qu'en cette période de trés fortes chaleur, la SEA a décidé de leur couper l'eau (dans le simple but de changer les compteurs ! Si, si !) ... C'est pourtant bien le mot "hydratation" qui est le fil d'Ariane du plan canicule ... Le trés théorique plan canicule arlésien est censé être actif du 01 juin au 31 août 2013...

PROBLEME : Les avis de coupures d'eau, prévus pour une journée complète (!), déposés la veille à la hâte et presque en cachette dans nos boites aux lettres n'impressionnent plus personne... Tant il est vrai que ces fameux travaux sont sans cesse reportés (sans que personne ne soit prévenu) et donc qu'à ce jour rien n'est fait ! 

La cause de ces retards ? Encore l'absence de plans ! Curieux, non ?

 

Les coupures d'eau ? Ce sera aujourd'hui peut - être

ou alors demain...

 

Et qui vivra, verra !

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by EOLE, vizir, J de Molay - dans actualité
commenter cet article

commentaires