Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 05:29

   

L'ombre des GUERINI

C'ETAIT DIMANCHE DERNIER...

La  sénatrice-maire des 15ème et 16ème arrondissement, Samia Ghali, parfois surnommée la Nabila des Quartier-Nord, a remporté la première place avec 1000 voix d'avance.

Loin derrière, le député-maire du centre ville, Patrick Mennucci, a arraché in extremis la 2e place.

A LA MODE DES "SOCIALISTES" DE PACA...

C'est un procédé vieux comme Hérode... En PACA, tout le monde connait ce côté serviable du PS et du PC, envers certaines populations ... C'est une sorte de DEAL... Je finance ton association à la con et toi tu votes pour moi... Mais comme on ne te fais pas confiance le moins du monde, on viendra te chercher chez toi... SOYEZ SÛRS DU RESULTAT  DES COURSES ... Sinon plus de pépètes et vlan !...

dessin-090912-levrat-election.jpg

 

Aux abords du centre de vote de la Calade, dans le 15ème arrondissement, un bouchon bloque le boulevard Ledru-Rollin. En plein coeur du fief de Samia Ghali, les trottoirs débordent. De "citoyens" venus voter, d'hommes politiques des quartiers nord venus scruter, et de voitures garées anarchiquement. Dans cette noria incessante, le ballet de minibus de la société de location Ucar ne passe pas inaperçu. Ils déversent, la journée durant, des "électeurs", encadrés par des soutiens de la sénatrice qui les guident vers les salles de vote. Une pratique assumée par la candidate au nom du manque de transports publics dans cette zone de Marseille et de la volonté d'impliquer les quartiers populaires dans le vote. Difficilement attaquable, d'autant que la Haute Autorité ne trouve rien à redire. Mais le procédé fait monter la tension sur les lieux. Photos prises des plaques des vans, vidéos des personnes accompagnantes.

«Je n'ai jamais vu cela», (faux - cul, NDLR) souffle un soutien de Carlotti, qui ne se fait dès lors plus guère d'illusions sur l'issue du scrutin. «Ils ont tout organisé, sont allés chercher les gens dans les cités, c'est n'importe quoi». Une organisation millimétrée confirmée  par l'un des conducteurs de bus, interrogé dans le centre de vote du 14ème arrondissement, loin de l'ambiance électrique de la Calade. «Dès 16 heures, quand elle a vu les bus, Marie-Arlette a compris qu'elle avait perdu. Ou du moins que ce serait très dur», confirme un membre de sa garde rapprochée. Quelques heures plus tard, la ministre candidate, défaite, dénoncera «une organisation paramilitaire» et les réseaux «clientélistes» au service du vainqueur. En fait une élection «à l'ancienne». Du temps d'une fédération tenue par Jean-Noël Guérini, qui a conforté toutes les majorités et synthèses du Premier secrétaire socialiste François Hollande. Sa culture et ses pratiques - le bourrage d'urnes en moins-, n'ont pas été éradiquées malgré la rénovation affichée, une tutelle d'un an, et le rapport de la commission Richard.

Le refus du PS national, de ses délégués locaux et du gouvernement de prendre à bras le corps la question marseillaise coûte une cuisante défaite à Marie-Arlette Carlotti.

Entre les bises qui claquent, quelques intimidations fusent, d'autant que le scrutin a été interrompu plusieurs heures - la faute à des listes électorales défaillantes....

Un manque à voter certain pour Ghali. Sans effet au final....

 

LES REACTIONS

 

Ce conseiller de Gaudin a l'humeur badine au lendemain du 1er tour des primaires citoyennes du Parti socialiste marseillais. «Ils sont assez bêtes pour acheter la corde qui va les pendre». L'homme se plaît à paraphraser Lénine pour livrer son analyse des résultats de l'opposition. Malgré le nombre de votants (20731), malgré l'absence de recours dans une élection que l'on disait promise à un scénario identique à la primaire présidentielle de l'UMP, le clan du maire a le sourire (jaune).... «Les primaires présidentielles ont fonctionné parce qu'elles ont permis de rassembler autour d'un candidat.».

 

L'issue du scrutin le ravit. Et nous donc... 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by EOLE, vizir, J de Molay - dans actualité
commenter cet article

commentaires