Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 00:37

Mas-Blanc Saint Lambert 001

 

 

 

Dessin à main levée évoquant le site des deux chapelles de Mas-Blanc

 

Edifiée avant 1080, donc plus ancienne que la chapelle Saint Lambert, cette chapelle n'existe plus... Elle était connue sous les vocables suivants :

- Saint Michel du Grés.

- Saint Michel de la Tour.

Son historien, Jean DELRIEUX la situe "aux limites nord de la propriété de Bagatelle; la petite éminence qui protège le mas devait en être son lieu d'érection". 

L'auteur en question, la trouve mentionnée dans les cadastres de Saint Rémy de Provence jusqu'en 1730; à partir de cette date, elle en a disparu car démolie au profit du mas de Ricard, tout proche et construit quant à lui en 1792, en pleine Révolution, semble - t il avec les pierres de la chapelle ...

 

De toute évidence, cette famille RICARD est trés ancienne sur le site de Mas-Blanc des Alpilles,  puisqu'on sait que la commanderie Templière de Laurade a été construite en 1196 sur la donation d'un certain Hugues Ricard....

Il est fort possible que le nom au complet des RICARD, fut "de RICARD DE BREGAUSON", patronyme que nous trouvons sur une fiche de mariage en date du 23/12/1788, jour qui voit l'union de Louis François Alexandre de GALLIFFET avec Marie Josephine Laure de L'ESTANG de PARADE dont la mère s'appelait Marie Pierrette Elisabeth de RICARD DE BREGAUSON et le père de la mariée le Chevalier Marquis de L'ESTANG de PARADE portant les titres de Seigneur de Mas-blanc et autre Lieux, Chevalier de l'Ordre Royal et Militaire de St-Louis, ancien Officier de la Compagnie des Grenadiers à Cheval.

 

Ce patronyme BREGAUSON, n'est pas sans rappeler le terme de BRIANCON, ou de la belle Briançonne, nom donné à la statue de la chapelle de Notre Dame du Château toute proche...

D'autre part, le patronyme  Saint Michel de la Tour, n'est pas sans nous rappeler la présence non loin de là (1km à vol d'oiseau), du célèbre astrologue NOSTRADAMUS alias Michel de Notredame, lequel a vécu on ne sait trop combien de temps à la Tour du Cardinal....

 

Ces observations nous emmènent à dire que le mas de Bagatelle (jardin classé car trés belle fontaines et allées), tout proche de cette chapelle était déjà construit, puisque les pierres de la chapelle ne se retrouve que sur le mas de Ricard...

 

Vers les années 1660, la chapelle était déjà dans un état d'abandon avancé, en ce sens qu'on ne pouvait plus y célébrer des offices... La visite pastorale en 1708 de monseigneur de Gouterey, archevêque d'Avignon, ne fait pas mention de l'existence du lieu de culte...

Le 27 octobre 1740, le curé de Maillane est chargé par l'archevêque d'Arles d'en établir un état des lieux; le curé constate : "... les murailles et le couvert sont fort délabrés, le pavé et le sanctuaire sont en trés mauvais état; la Pierre Sacrée est bonne mais la porte de la chapelle est presque pourrie et la fenêtre n'est point vitrée... Le confessionnal ne valait rien et pour mettre les ornements, il n'y avait qu'une caisse sans serrure" ... Malgré cet état de décrépitude, le curé avance que la messe y est célébrée  les dimanche et jours de fête, mais de toute évidence cette affirmation est erronée; il doit s'agir d'une sorte de concurence entre chapelles ou plus certainement de revenus afférents à ces sanctuaires....

 

Travaillez avec nous, les recherches sont ouvertes ....

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires