Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 05:35

  Un glurge est une histoire sirupeuse, souvent mélodramatique, qui va jusqu'à mettre mal-à-l'aise le lecteur. Il s'agit d'une onomatopée anglaise imitant le vomissement que l'exagération du côté exemplaire d'une telle histoire inspirerait. Le terme est originaire des États-Unis, où il a été inventé par un contributeur du site Snopes dans les années 1990. 

Les glurges sont des canulars circulant principalement sur Internet, au travers de lettres-chaînes transmises par courrier électronique, le destinataire étant alors invité à le renvoyer à un maximum de ses contacts. On les trouve également sous la forme de rumeurs propagées de manière orale, à l'instar des légendes urbaines.

 

En France, deux personnalités politiques ont été particulièrement GLURGEES : Najat Belkacem et  Christiane TAUBIRA...  

 

Pour quelle(s) raison(s) ces personnes

sont - elles devenues des cibles ?

 Pour répondre à cette question, il nous est apparu nécessaire de revisiter leur vécu individuel ...  Ces vécus  parlent, tant il est vrai que l'on retrouve toujours une forme de  PROVOCATION dans l'attitude intellectuelle de ces personnes... C'est particulièrement flagrant chez Mme TAUBIRA...

 

LE GLURGE de  Najat VALLAUD BELKACEM  

         

Deuxième d'une famille de sept enfants, Najat Belkacem naît dans un village marocain en 1977 à Beni Chiker, proche de Nador, dans le Rif. En 1982, avec sa mère et sa sœur aînée, elle rejoint son père, ouvrier dans le bâtiment, émigré en France ; elle grandit à Abbeville, puis à Amiens. En 1995, élève au lycée Delambre d'Amiens, où elle obtient son baccalauréat économique et social.

En 2000, elle est diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris, après avoir obtenu une licence en droit à l'université de Picardie à Amiens. Elle adhère au PS en 2002...

Elle y a rencontré son futur époux : Boris Vallaud, ancien directeur général des services du conseil général de Saône-et-Loire et actuel directeur de cabinet du ministre Arnaud Montebourg.

Elle se marie avec Boris Vallaud le 27 août 2005. Ils sont parents de jumeaux (garçon/fille), Louis et Nour, nés en 2008.

Najat Belkacem commence sa vie professionnelle en étant juriste dans un cabinet parisien d'avocats au Conseil d'État et à la Cour de cassation pendant trois ans.

Deux provocations

Elle a déclaré dans une interview "Je suis musulmane avant d'être Française !" (imaginons Simone Veil dire "je suis juive avant d'être française ", ou de Gaulle dire " je suis chrétien avant d'être Français " ...

Une double fonction cumulée dans deux pays :
- Membre du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger de décembre 2007 à décembre 2011.
- Membre du Conseil municipal de Lyon, 3e arrondissement sur la liste de Thierry Philip élue le 9 mars 2008 ; elle démissionne le 4 février 2013 ; Sixième (puis cinquième) adjointe au maire de Lyon Grands événements - Jeunesse - Vie associative de 2008 à 2012 ;

- Conseillère communautaire de la Communauté urbaine de Lyon de 2008 à 2013.

Et puis, il y a SURTOUT l'affaire SEGOLENE : qui disait d'elle :"Si elle s'était appelée Claudine DUPONT, elle ne serait pas ministre"...

 

D'où le glurge ci - dessous, dans lequel apparait le patronyme Claudine DUPONT...

   

 

 

 

LE GLURGE Christiane TAUBIRA

 

Née le 2 février 1952 à Cayenne (Guyane), Christiane TAUBIRA est l' actuelle garde des Sceaux, ministre de la Justice, nommée depuis le 16 mai 2012 dans les gouvernements Jean-Marc Ayrault I et II.

Vu le vécu pour le moins tumultueux de la personne, on peut considérer que ce choix sera la première GROSSE BÊTISE, de ceux qui ont composé le gouvernement Hollande...

Nous pensons que la première provocation est là... Mais TAUBIRA n'y est pour rien !

Très préoccupée par la situation politique de la Guyane, elle s'engage en tant que militante indépendantiste aux côtés de son mari, Roland Delannon, avec qui elle aura quatre enfants et de qui elle divorcera. Elle adhère au Moguyde, Mouvement guyanais de décolonisation (On parle de la France !) et prend part aux émeutes à Cayenne ce qui lui vaut de vivre dans la clandestinité : « Tous les deux jours je devais changer de lieu, tout en trimbalant un bébé de deux mois », a-t-elle déclaré à Franceguyane.fr.

Son mari passera dix-huit mois en prison, à la Santé.

 

Candidate PRG à l'élection présidentielle de 2002, elle a été députée de la première circonscription de la Guyane de 1993 à 2012, et est conseillère régionale de la Guyane dans le groupe de l'opposition « Démocratie et probité » depuis 2010. Elle fait partie du comité exécutif de Walwari.

Elle est à l'origine de la loi Taubira, en 2001, qui reconnaît, comme loi mémorielle, le crime contre l'humanité des traites négrières et de l'esclavage pratiqués à partir du XVe siècle sur certaines populations par des trafiquants.

Christiane Taubira a donné son nom à la loi française no 2001-434, votée le 10 mai 2001, qui reconnaît comme crimes contre l'humanité la traite négrière transatlantique et l'esclavage qui en a résulté. Plusieurs historiens critiquent le fait que le texte limite l'esclavage à la traite européenne des Africains alors que « la quasi-totalité des esclaves africains avaient été razziés non par des Blancs, mais par des négriers africains et que le commerce des esclaves était une routine sur le continent noir bien avant l'arrivée des négriers européens ».

Une autre provocation arrive : Christiane TAUBIRA soutient sa position en déclarant qu'il faut éviter d'évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les « jeunes Arabes ne portent pas sur leur dos tout le poids de l'héritage des méfaits des Arabes ».

La ministre a rappelé, en mai 2013, ses positions sur l'histoire de l'esclavage en dénonçant qu'« outre-mer, il y a eu une confiscation des terres ce qui fait que, d'une façon générale, les descendants d'esclaves n'ont guère accès au foncier. Il faudrait donc envisager, sans ouvrir de guerre civile, des remembrements fonciers, des politiques foncières ».

Toutes les provocations sont alors bonnes à prendre :

    Mais ne sont pas toujours du goût de ses collaborateurs : au premier trimestre 2013, confrontée à une vague de départs, la ministre est contrainte de remanier son cabinet (Il est un fait certain, c'est qu'au ministère, les départs se succèdent ...) ; elle embauche ainsi l'épouse d'un proche de François Hollande, Bernard Rullier, conseiller chargé des affaires parlementaires à l'Élysée. Son prétendu compagnon serait également membre de son cabinet, mais ces    informations sont vigoureusement démenties par les intéressés....

 

- Elle porte comme garde des Sceaux, ministre de la Justice, la loi en faveur du mariage homosexuel en France, votée en 2013.

- Les premières mesures qu'elle désire appliquer sont une nouvelle loi contre le harcèlement sexuel et supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs pour garantir la spécificité de la justice des mineurs. L'annonce de cette suppression, prévue dans le programme du candidat Hollande, est qualifiée de laxisme par l'UMP, mais est favorablement accueillie par les représentants de l'USM, le syndicat majoritaire de la magistrature.

Et puis arrive l'affaire de la Somalie et une "attitude judiciaire" pour le moins mal comprise par la population ...
        Vous souvenez vous du bateau de croisière français « le Ponant » détourné par des pirates somaliens ? Plusieurs pirates avaient pu être interpellés en mer, par les commandos de la Marine française, alors qu'ils étaient encore en possession d'une partie de la rançon qui avait été versée ?
- Saviez-vous que ces derniers ont comparu en juin dernier devant une Cour d'Assises française ?
- Saviez-vous que leurs merveilleux avocats commis d'office (donc payés par nos impôts) sont parvenus, grâce à Madame Taubira, à les faire passer pour des victimes ? En effet ces pauvres pêcheurs de langoustes somaliens ont été interpellés par des autorités françaises n'ayant aucun pouvoir légal dans les eaux territoriales d'un pays souverain (la Somalie), puis ont été "déportés" de force (donc toujours illégalement) en France !
Le profil pour le moins pittoresque de la personne, ne pouvait qu'engendrer qu'une vague de critiques à son encontre...

Verdict du tribunal

Libération immédiate des pirates et versement d'une indemnité de 90.000 euros à chacun, pour préjudice moral. Mais leurs avocats ont déjà annoncé qu'ils faisaient appel car ils exigeaient 455.000 euros chacun ! Ils vont également exiger que leur soit restituée la partie de la rançon qui a été récupérée !
A ''titre de réparation", leurs avocats vont également demander une autorisation spéciale de nationalité française et Madame Taubira est d'accord... Écœurant, vomitif et une fois de plus, lamentable !
Espérons que nos valeureux commandos de Marine qui ont pourchassé ces dangereux criminels ne seront pas poursuivis à leur tour pour arrestation illégale et détention arbitraire..

Et de fait, il y a eu cet amalgame volontaire avec une ancienne Garde des     Sceaux et ministre de la Justice en 2007, Rachida Dati qui, elle, a bien eu un membre de sa famille en prison : son frère Jamal Dati condamné pour violence.   

 

D'où le GLURGE :

  ... Que vous ne connaitrez pas...  Puisqu'en ce moment, la CENSURE fonctionne plein pot !...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by EOLE, vizir, J de Molay - dans actualité
commenter cet article

commentaires