Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 06:43

 

 

 

 

Ce site de Saint-Gabriel, quasi légendaire est aux portes d'Arles... C'est le lieu de promenade dominicale de bon nombre d'Arlésiens... Il est empreint de mystères, à juste titre ... Voici ce que nous avons trouvé à ce sujet sur le net... C'est vraiment  INSOLITE... Une chapelle certes, mais aussi un château, semblable à ceux édifiés en terre sainte, une BORIE, un souterrain... De quoi éveiller la curiosité de bon nombre d'entre nous....

 

 

 

plan-saint-gabriel-001.jpg

 

Le plan de la chapelle

 

 

saint-gabriel-chapelle-001.jpg

 

saint-gabriel-interieur-001.jpg

Eglise de S.t Gabrieli, très ancienne, entre S.t Remy & Arles, près du chemin : [dessin] - 1

La chapelle vers 1700...

 

Depuis les origines, le site environnemental a profondément changé. Ne serait-ce que par le creusement de deux carrières aprés 1900. Grâce à la vue de 1700, on observera l'absence de la terrasse et de son escalier avant la Révolution et l'état d'abandon, particuliérement visible au niveau de la toiture ...

On ne connait rien ou presque de son histoire, la chapelle de Saint Gabriel fut donnée en 855 par Charles le Chauve, aux moines Bénédictins de l'abbaye de Saint Maurice de Vienne.

En 1015, Bermond, fils de Guiniman de Rians et de Marie, son épouse, propriétaires de la terre de LANCAÏCUS (plus vieux nom de LANSAC), rejoint le monastère Saint Victor de Marseille, en apportant aux moines le site Lansac - Saint Gabriel... De fait, en 1030, Saint Gabriel apparait dans une charte de l'abbaye Bénédictine de Saint Victor de Marseille.

 

  Saint Gabriel en 1900 001

  Le site vers 1900

 

 

chapelle Saint Gabriel 001

La chapelle en 1974

 

  

 

La chapelle de nos jours... 

   

 

LE MYSTERE DU CHATEAU DIT DE SAINT GABRIEL

OU DE LANSAC 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une question se pose : doit-on parler du château de Saint-Gabriel ou de celui de Lansac, le hameau le plus proche du site qui nous intéresse ? Tant il est vrai qu'à Lansac, une des plus puissantes commanderies Templières de Provence, dont Saint Gabriel est une des terres, il n'existe pas de château, si ce n'est cette tour dite de Saint Gabriel  ... 

 On sait qu'en 590, un château est construit à LANSAC pour surveiller la plaine. Mais où ? Ce chateau, ne peut avoir été construit dans la plaine de TARASCON, alors marécageuse à souhait, alors même qu'il existe tout proche de LANSAC, le versant ouest des Alpilles...

D'un autre côté, on constate que le château n'a pas été construit au sommet de la colline, mais à mi-chemin du sommet... Pourquoi ?    Il en reste aujourd'hui une tour, un fossé et des murs. A l'angle sud-ouest de la tour est gravée une inscription hébraïque, attestant une présence juive sur le site, qui pourrait être la date 901.

 

Plus tard, le comte Alphonse II, à l'occasion d'un traité de paix avec Guillaume IV de Forcalquier, remet LANSAC à Rostang de Sabran, et en 1234, Hugues des Baux le cède  aux Templiers, qui en font une commanderie très importante, voire peut-être la plus importante de la Langue de Provence...

On ne sait pas grand chose sur l'histoire du lieu, si ce ne sont quelques bribes de phrases trouvées de çi de là... 

- Un manuscrit découvert à Lansac vers 1815, nous raconte l'histoire suivante... " A l'époque de la première Croisade, la localité est dirigée par un Comte de Lansac, proche de Raymond de Saint Gilles; avec son épouse, ils ont un fils Florestan et une fille Laurette... De toute évidence, le Comte de Lansac n'est pas un catholique romain mais bien un catholique orthodoxe (religieux qui à l'époque étaient appelés les "philosophes", peut-être un cathare non-avoué); de fait, il fut rejeté par le clergé catholique romain local (certains moines et tout le clergé séculier) et poussé à partir avec son fils en Palestine, peut-être pour racheter son âme, mais certainement pour avoir la paix et conserver ses terres ... De plus le Comte est décrit comme un poête, voire un troubadour... 

Le fils est fiancé à une certaine Gabrielle, fille d'un baron catholique, c'est lui qui sous la pression de sa bien-aimée prendra le premier la décision de partir; le père décidera de partir, dans le but de protéger son fils...

Durant le voyage vers la Terre Sainte, il semble que le Prélat ( l'évêque du Puy) qui les accompagne va faire ou vouloir refaire l'éducation religieuse du fils du Comte... Et il va réussir : le philosophe va faire place au chrétien ! "Gabrielle a maudit les infidèles" disait-il sans cesse et "malheur à cette race impie! Mon bras n'épargnera ni la vieillesse, ni l'enfance; les ennemis de Gabrielle sont indignes de pitié" (les Croisés coupaient les mains et les pieds à leurs ennemis et les abandonnaient sur les routes)....

Arrivés en Grèce, l'empereur (orthodoxe)  accueuilli en libérateurs l'armée du Comte de Toulouse et Raymond fit la promesse de le défendre contre ses ennemis...

Florestan fut indigné par le penchant de son Prince; il disait aux chrétiens romains de la Croisade "qu'une ligue avec des schismatiques est une ligue impie : ils sont maudits comme le sont les infidèles. Loin de leur prêter l'appui de votre bras, frappons, au contraire ces fils désobéissants, précipitons du trône de Constantin ces empereurs"...

 Une scission s'était donc produite dans l'armée de Raymond; le Comte de Lansac mourrut sous le fer sarasin, peu de temps avant d'arriver à Jérusalem ... 

 

- En 1359 une Ordonnance du Roi Louis Comte de Provence et de la reine Jeanne, à la réquisition des habitants de Tarascon, contenant des plaintes contre les " Hospitaliers " qui avaient fait bâtir un château à Lansac, ordonne à ses officiers d’informer et de faire démolir le dit château. (Livre rouge, Arch. de Tarascon AA 9 F° 222 V°).

On y parle des Hospitaliers certes, mais n'oublions pas qu'en Provence, ces derniers héritèrent de la totalité des biens du Temple et ce à peine un demi siècle auparavant ...

Si à propos du château de Saint Gabriel, nous parlons bien de celui de Lansac, on peut  donc estimer que sa destruction a eu lieu vers 1360. Peut - être qu'il fut reconstruit vers 1369 par Pons de Ulmo, abbé de Montmajour, date à laquelle sera édifiée, également en pierres à bossage, la tour du célèbre monastère....

Pour les regards non-initiés, il ne reste du château que cette imposante tour-donjon ... 

   

Le château de LANSAC à Saint Gabriel 

   

 

 

20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Signes de Compagnons, sur pierres à entablement

 

Ci-dessous, une porte d'entrée érigée dans les années 1950...! Qui donne accés à une salle basse ( certainement une ancienne citerne) dont le plafond est voûté : 

 

 

 

Ce château de LANSAC - Saint Gabriel semble un contemporain de l'époque des Croisades en général et de celle de l'édification du château du Mont Pélerin (Tortose, Comté de Tripoli) en particulier et doit être analysé dans le contexte de  l'environnement Templier local ...

Le 21 avril 1102, Raymond de Saint-Gilles aidé de la flotte génoise s'empara de Tortose. Ce fut la première ville qu'occupèrent définitivement les croisés sur le territoire qui devait devenir le comté de Tripoli. On ne sait à quelle date les Templiers élevèrent la forteresse. Ils y étaient installés en 1169 et sans doute auparavant. au début de mars 1098, les Croisés décidèrent d'élever sur la rive droite de l'Oronte, près de la porte du Pont, sur une hauteur, un château que Raymond de Saint-Gilles s'offrit à construire. On manquait de matériaux et d'ouvriers, mais une flotte anglaise venait d'arriver au port Saint-Siméon; Raymond de Saint-Gilles et Bohémond s'y rendirent avec une escorte pour y recruter des marins charpentiers et des outils.
Le château fut vite édifié; il était terminé le 5 avril 1098; se trouvant au voisinage de deux mosquées, on le nomma la Mahomerie, et comme il était l'oeuvre de Raymond de Saint-Gilles, il fut aussi appelé le château Raymond. Enfin pour achever le blocus on éleva au sud un troisième bastion qui fut confié à la garde de Tancrède. 

Cette construction avec son grand appareil à bossages est une oeuvre du XIIe siècle. Ce fut la principale place forte de l'Ordre du Temple. Il n'en reste que peu de vestiges. Pour élever le Mont-Pèlerin, Raymond obtint l'aide de l'empereur Alexis Comnène qui fit envoyer par le gouverneur de Chypre, Eumathios Philocalès, une flotte avec des ouvriers et des matériaux de construction. On sait que le 16 janvier 1103, Raymond datait un acte : « In Monte Peregrino, ante portam Tripolensem. » 

 

 

  Templiers.net

Plan du château Templier de TORTOSE

Comté de TRIPOLI

 

Raymond de Saint Gilles, décédé à Tripoli, n'a donc pas pu construire le château de LANSAC ...

 

UNE BORIE POUR LE MOINS INSOLITE EN CE LIEU ! ,,,

 

A ma connaissance, la Borie de Saint Gabriel est la seule construction en pierres séches des Alpilles; elle est située en contrebas de la Iour, sur le côté Nord de la  colline. Cachée par une végétation luxuriante, elle n'est pas visible depuis la Tour et  se trouve  bâtie sur la propriété privée du mas  de  la Baume ...

 

 salins-du-midi-bunkers-001.JPG

 

A mon avis, elle n'est pas contemporaine au château fort de LANSAC - Saint Gabriel et a certainement été édifiée bien plus tard.

Mais de toute évidence il existe une relation certaine entre Saint Gabriel, les bories d'ARAMON et les ruches troglodytes de MONTFRIN, villages qui se trouvent sur la rive droite du Rhône (Costières du Gard) juste en face de la meurtrière de la borie de Saint Gabriel.

Que sait-on de ces deux lieux ?

Le rucher de MONTFRIN : Témoin de ce passé, près de Montfrin, dans les garrigues gardoises, on trouve l'un des plus grands « apiés » de France, 75 ruches troglodytes taillées dans le calcaire encore en activité au XIXème siècle mais sans doute bien plus anciennes. Certains avancent l'époque Templière ...  

 

 

 

 

 

 

 

Les capitelles d'ARAMON :

 

Sises sur le plateau des Costières (même altitude que celle de Saint Gabriel)

 

 

 

Cette borie de Saint Gabriel, dans son état actuel, la voici décrite ci-dessous : 

Ce que l'on sait des bories... En forme de ruche ou de nef pouvant atteindre plusieurs mètres de hauteur , les bories ou cabanes en pierre sèche font appel pour leur construction à des techniques bien particulières.

C'est ici qu'intervient la technique de l'encorbellement : des pierres plates, soit brutes, soit parfois retaillées, sont posées à plat l'une sur l'autre et légèrement inclinées vers l'extérieur de la construction, chaque pierre s'avançant un peu vers l'intérieur par rapport à la précédente. Cette technique, qui fait l'économie d'un cintre en bois, était à la portée des paysans auto-constructeurs — s'ils disposaient des dizaines de tonnes de pierres nécessaires à ce type d'ouvrage (les textes anciens montrent toutefois l'existence de maçons spécialisés dans l'art de la pierre sèche). La technique de l'encorbellement permet les assises circulaires. Dans une assise circulaire, chaque pierre, étant inclinée vers l'extérieur, est contrebutée par ses deux voisines et ne peut donc pas basculer vers l'intérieur de la construction.

Les entrées sont en général étroites et basses. Majoritairement couvertes par une dalle en guise de linteau avec parfois un système de décharge.

De partout ailleurs, cette solution architecturale se rencontre dans des abris de cultivateurs ou des couvertures de puits, sachant que le plan circulaire limite la taille de la construction.

Voir ci-dessous, ce type de construction à BONNIEUX : 

 

Intrados d'une voûte d'encorbellement sur plan circulaire

 

Pourquoi la borie de Saint Gabriel ne figure - t - elle sur aucun document d'histoire ? A commencer par les écrits de Mérimée, certainement et savament guidé vers ce qu'il devait voir et ne pas voir...

En effet, Prosper Mérimée n'en fait pas mention lors de sa visite sur le site... Mais il ne fait pas mention non plus de la poterne qui donne accés à la Tour et qui est actuellement dissimulée par un souterrain. 

Ce souterrain n'est autre qu'une partie de l'ancien aqueduc romain du versant Nord des Alpilles... Aménagé pour cacher la poterne du château ...

Ce qui est sûr, c'est que la présence en ce lieu de cette borie, protégeant l'entrée d'un souterrain est vraiment INSOLITE... 

D'emblée on pense qu'elle n'a pu être construite que par une communauté fortunée (les parements extérieurs sont réalisés en pierres dites à bossage ou entablement, taillées par des Compagnons, comme le montrent les nombreux signes lapidaires).

Cette communauté si riche, ne peut avoir été  que celle de l'Ordre du Temple...

La borie de LANSAC - Saint Gabriel est du type à assise circulaire et présente à son faîte une hauteur intérieure d'environ 2.50 mètres.  L'originalité réside dans le fait qu'il s'agit là d'une utilisation militaire !

La BORIE de Saint Gabriel est une sorte de guérite de surveillance, elle est dotée d'un banc de pierre sèches circulaire  et d'une sorte de meurtrière ouverte vers le Nord... La porte d'entrée est aux proportions de 1/2 (comprendre 70cm par 140). 

La "sentinelle" assise sur le banc de pierres intérieur, avait au travers de la meurtriére située en face d'elle, une vue directe sur la plaine de TARASCON-BEAUCAIRE et de façon plus précise sur MONTFRIN et/ou ARAMON, qui furent d'importantes possessions Templières ...  

  

Saint-Gabriel-001.JPG

  Le devant de la borie, protégé du précipice par un muret

 

Saint-Gabriel-002.JPG

  La porte d'entrée de la borie

  salins-du-midi-bunkers-002.JPG

  Vue de la meurtrière côté Nord

 

 SAINT-GABRIEL-2-003.JPG

Le banc circulaire autour de la borie

 

L'aqueduc romain (façade Nord des Alpilles)

 

SAINT-GABRIEL-2-005.JPG

Épousant les courbes de niveau, le canal de l’aqueduc romain qui alimentait Arles peut être suivi sur le piémont nord du massif à l’est du village de Saint-Rémy au pied duquel il passe. Sur ce versant, il peut être observé en divers endroits, soit chez des particuliers qui en ont fait des réutilisations variables, soit dans les carrières qui en ont recoupé le tracé à proximité de la chapelle Saint-Gabriel. Sur la commune de Fontvieille, il est bien visible en plusieurs endroits.

L’ouvrage mesure une cinquantaine de kilomètres de long. L’élément principal est constitué par un conduit voûté. Dans sa partie intérieure, le canal comporte deux murs formant piédroits et un radier. Construit en maçonnerie de blocage, il mesure en moyenne 0, 90 m de large et 1,15 m de haut pour l’aqueduc nord, 0,80 m sur 1 m pour l’aqueduc sud. Il est couvert par une voûte en berceau. Ces dimensions sont sensiblement inférieures à celles de l’aqueduc de Nîmes.

La topographie explique que sa construction n’ait nécessité que de rares ouvrages d’art au franchissement de vallons dont les deux plus importants sont les vallons de Pascal et d’Alméran sur la commune de Saint-Etienne. Dessiné au XIXe s., l’ouvrage du vallon de Pascal a disparu, ce qui souligne l’importance d’un plan de protection de ce patrimoine. Les ouvrages les mieux conservés se trouvent sur la commune de Fontvieille. Dans le secteur des vallons des Raymonds à l’ouest du site du Vallon des Arcs, on peut observer une remarquable série de quatre ponts aux vallons Simian, Charmassonne, Portau et Peissonniers).

C’est à cet aqueduc que servait l’un des deux ponts que l’on observe au Vallon des Arcs. Le pont occidental permettait en effet à la canalisation de gagner la crête qui domine la vallée des Baux. Il la suivait jusqu’à hauteur du château de Barbegal où s’amorçait un pont d’une vingtaine de mètres de haut dont un pilier subsiste à proximité du canal de la Vallée des Baux.

Ce qui restait de cet ouvrage a beaucoup souffert durant les années récentes : un de ses piliers a été détruit en connaissance de cause par GDF lors de la réalisation du gazoduc Artère du Midi. Lors de l’inondation de 2003, le secteur où l’on observait les vestiges de deux piles a été remblayé avec du mâchefer amené de Fos pour stabiliser le sol lors de l’installation de grandes pompes.

L’aqueduc passe en souterrain dans la Crau où il peut être reconnu à partir de puits de creusement. Il gagnait la ville d’Arles en empruntant un itinéraire repris par le canal de Craponne dont les ouvrages ont entraîné sa destruction.

 
SAINT-GABRIEL-2-004.JPG
L'aqueduc à Saint Gabriel

 

 

  LE SOUTERRAIN DU CHÂTEAU

 

Fermé par une porte en fer, le souterrain du château emprunte l'ancien aqueduc. Le  souterrain est situé en dessous de la tour; il a été éclairé et/ou aménagé  au cours de la Seconde Guerre par les allemands qui auraient installés une DCA au sommet de la tour (témoignage de voisins) ...

Il est vrai qu'il existe des hublots d'éclairage et une aération que je date aussi plus ou moins de la dernière guerre... 

  SAINT-GABRIEL-2-007.JPG

  La partie qui mène à l'ancienne poterne du château

   SAINT-GABRIEL-2-013.JPG

Aspect de la voûte 

 SAINT-GABRIEL-2-009.JPG

 L'appareillage électrique du souterrain

 

SAINT-GABRIEL-2-011.JPG

Type de hublot d'éclairage

 

  

 Prochainement, nous publierons les plans de la partie souterraine du château... Restez branchés !

 

Pour ceux qui veulent s'y aventurer ATTENTION AUX EBOULIS C'EST TRES DANGEREUX ! 

 

 

Voir le site des Amis de Saint Gabriel

 

  GENEALOGIE A LANSAC   

  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anna 05/06/2016 21:15

Bonjour, pouvez-vous me faire part de vos sources au sujet du manuscript découvert en 1815 portant sur une croisée par un proche de Raymond de Saint-Gilles, et sa fiancée Gabrielle ? Où se trouve ce manuscript, et quelles sont les sources ? Merci !

EOLE, vizir, J de Molay 06/06/2016 12:26

Je dois chercher dans mes archives ... Donc patience ...

4Life Transfer Factor Tri-Factor Formula 02/12/2015 16:30

This is especially evident in medical imaging, a mature market that won’t see the same rapid growth as some of the newer segments of the device industry. After a period of significant growth and innovation, the focus among manufacturers has shifted from adding features to optimising existing technologies to meet market needs.

Forte School Children classes 02/07/2015 06:38

Great post. You should really look at enhancing your social media credibility. If we can be of help feel free to check us out.

Kind Organics Garden of Life 25/04/2015 08:05

Even though my partner and i basically currently couldn’t forego the web page looking at assisting people reveal which frequently anyone definitely wanted the highest the highest high quality info anyone divulge practically corporation? All right, i'm going to various commonly to understand brand-new specifics.

contact us 02/04/2015 18:16

Just one click make you happy. yes if you want to get free blitz brigade hack than click here to get this now.